Paradoxalement, c'est lorsque l'individu agit librement pour le plaisir de l'action elle-même et non pour un autre motif qu'il apprend à devenir plus qu'il n'était auparavant.

Chacun est l'artisan de son bonheur, de sa qualité de vie à travers le contrôle de son expérience consciente, la possibilité qu'il se donne de vivre des expériences optimales.

L'avoir n'améliore pas la vie. C'est ce que nous éprouvons vis-à-vis de nous mêmes qui améliore la vie.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}