La croissance et le changement peuvent être douloureux, mais rien n’est plus pénible que de rester coincé quelque part où tu ne veux plus être.

Pour surmonter le passé, tu dois d’abord accepter qu’il est révolu. Peu importe combien de fois tu le revisites, tu l’analyses, tu le regrettes… C’est terminé, il ne peut plus te blesser.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}