La conscience de cette vérité éternelle que chaque être est enchaîné à sa propre nature et que ce qu'un homme désire le plus ardemment finit toujours par l'asservir.

Le vrai amour n’a pas d’âge, pas de limites, pas de mort.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}